Go to content Go to navigation Go to search

La Plainte du bonheur

Ou Le Réflexe de la complainte

“Je suis tout sauf moi ou plutôt je suis moi sauf tout.”

Une colère, un cri d’accablement. Un refus d’avant, de maintenant, des autres et de soi. Et beaucoup de scepticisme envers l’après. Philippe Soltermann descend directement du rock des années 70 : avec la même énergie destructrice, il s’invente un monde à lui dans lequel il élève un chant brouillé. Car ce monologue relève de l’omelette, laquelle ne se fait pas sans… Christian Geffroy Schlittler sera le complice de cette élégie pour un monde mal ficelé, toujours à rembobiner.

Texte
Philippe Soltermann
mise en scène
Christian Geffroy Schlittler et Philippe Soltermann
Jeu Philippe Soltermann
Collaboration artistique Marie Fourquet
Scénographie Serge Perret
Lumières Antoine Friderici
Chargée de production Sara Tappy

SAISON 2011-2012

Théâtre St-Gervais Genève du 12 au 17 septembre 2011
lu 12 à 21h30
ma à 19h30
me à 19h – je, ve sa à 21h

Extrait

TEASER 2

DOSSIER DE PRESSE

Revue de presse

-Le Courrier-Une complainte comme une mélodie

TSR 12H45

Coproducteurs

L’Arsenic Lausanne, Théâtre St-Gervais Genève, L’Usine À Gaz Nyon

Soutiens

Le réflexe de la complainte bénéficie de la promotion du Pour-cent culturel Migros, et du soutien du Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs, de Pro Helvetia, de la Corodis, de la Loterie Romande, de la Fondation Ernst Göhner, de la fondation Artephila et de la Ville de Lausanne